• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • LinkedIn Social Icon

Depuis plus de deux siècles, l’orgue de Souvigny séduit tout autant par l’éclat de ses trompettes que par la poésie de ses flûtes, par le charme de son hautbois que le moelleux de ses jeux de fonds, par le pittoresque de sa voix humaine, la luminosité de son plein-jeu ou la précision de sa mécanique : sa conception rationnelle et robuste en font un témoin magnifique et éloquent du Siècle des Lumières. Ordre, logique, clarté, élégance : tels sont les maîtres-mots pour cet orgue qui élève les fidèles, captive le mélomane le mieux averti comme le simple curieux. Quant aux facteurs d’orgues du monde entier qui viennent le visiter comme rare témoin de l’art de la facture instrumentale portée à son apogée, ils voient dans ce chef-d’œuvre autant d’exemples à suivre que de leçons à méditer. S’il suscite tant d’admiration et d’émerveillement, c’est qu’il est l’aboutissement d’un savoir-faire de plusieurs générations, et qu’il a été protégé de toute modification intempestive et mise au goût du jour. Il a une saveur qu’on ne retrouve pas ailleurs – certains parlent de la « saveur de l’authentique ». Construit de 1782 à 1786, riche de 28 jeux répartis sur 3 claviers et pédalier, l’orgue de Souvigny est l’œuvre du plus génial artisan facteur d’orgues de l’Ancien Régime : François-Henri Clicquot (1732-1790).

COMPOSITION

1er Clavier : Positif de dos (ut1-ré5 sans 1er ut#)

Bourdon 8’
Flûte 8’ (au 2ème ut)
Prestant 4’
Doublette 2’
Fourniture V
Nasard 2’ 2/3
Tierce 1’ 3/5
Cromorne 8’
Trompette 8’

2ème Clavier : Grand Orgue (ut1-ré5 sans 1er ut#)

Montre 8’
Bourdon 8’
Prestant 4’
Doublette 2’
Plein jeu VI
Quinte 2’ 2/3
Quarte 2’
Tierce 1’ 3/5
Cornet V (au 3ème ut)
Trompette 8’
Clairon 4’
Voix humaine 8’

3ème Clavier : Récit (ut3-ré5)

Bourdon 8’
Cornet IV
Hautbois 8’


Pédalier à la française (fa0-la2 sans 1er fa#)

Flûte 8’ (au 1er ut)
Flûte 4’ (au 1er ut)
Trompette 8’
Clairon 4’

Accouplement POS/GO à tiroir
Tremblant fort, tremblant doux

Entretien : Entreprise Michel Jurine, 69510 Rontalon

Facteurs d’orgues qui sont intervenus sur l’orgue Clicquot Souvigny :

 

1782-1786 : François-Henri Clicquot, construction

1815 : Charles-Joseph de Momigny, nettoyage et accord

1828 : Friedrich Grattemann, petit entretien

1841 : Claude-Joseph Delor (maison Daublaine et Callinet), relevage

1846 : Maison Ducroquet (ancienne maison Daublaine et Callinet), 2 accords annuels

1872 : A.-S. Raymond, nettoyage

1887 : Goydadin, relevage, changement de soufflerie, mise au ton, pose de porcelaines sur les registres

Début XXe siècle : maison Merklin, accord

Fin des années 1950 et années 1960 : Philippe Hartmann, Alain Sals : pose d’un ventilateur électrique, remise en marche de l’instrument, soudures de certaines calottes mobiles sur les bourdons, etc…

1977 : Philippe Hartmann : changement de soufflerie pour un système cunéiforme en alternance, d’après une idée de Pierre-Marie Gueritey (adjonction d’un système électronique en 1995 par Philippe Klinge)

Années 1990 – 2013 : manufacture Aubertin (Michel Gaillard), accord et entretien

Depuis 2013 : Michel Jurine, entretien et accord

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now